Et si les Congolais avaient été les premiers mathématiciens du monde

Les os d'ishango encore appelés bâton d'ishango sont des artéfacts archéologiques découverts au Congo et datés de peut-être 20000 ans 


Ces os seraient selon certains chercheurs, la plus ancienne attestation arithmétique de l'histoire. Considéré initialement comme des bâtons de comptage, certains chercheurs ont finis par affirmer qu'il pourrait peut être s'agir d'une compréhension bien plus avancée que de simple comptage. Thèse qui a été réfutée par des célébrités dans le domaine comme olivier Keller en 2010 et Steven Mithen, en 1996 qui lui a remis en cause l'interprétation de l'artéfact comme des symboles mathématiques. 

Découverte en 1950 par le géologue belge Jean de heinzelin de Braucourt dans des couches volcaniques dans la région d'ishango dans la république du Congo à la frontière ougandaise. Les deux os d'approximativement 10 et 14 cm proviennent d'animaux non identifiés et portent plusieurs incisions sur chacune de leurs faces. 

Des incisions qui après avoir été étudiées de manière sérieuse par le géologue belge arrivât à la conclusion que les " paléo-mathématicien " avait peut-être connaissance des nombres premiers et qu'ils s'agiraient probablement de documents cryptés pour l'occasion. 

Mais des recherches plus poussées effectuées par des célèbres chercheurs ont remis en cause l'hypothèse des "nombres premiers" pour proposer d'autres extrapolations basées sur le même présupposé d'une notation arithmétique.

Les os d'ishango divisent de nombreux chercheurs et est sujet à de nombreuses spéculations légendaires et autres ... Mais une chose est sûre, les os d'ishango n'ont pas encore finis de nous révéler tout de leur immense secret.