Esprit criminel : Les plus grands tueurs en série ivoiriens et africains

Nombreux sont les cas de meurtres en Afrique. 
Malheureusement, pas assez rapporté par nos médias ; les dossiers sont rarement déclassifiés par les forces de l'ordre.
Nous avons fait une petite liste de meurtriers plus fous, les uns que les autres en côte d'ivoire et dans le reste de l'Afrique.

1- Côte d'Ivoire : Le meurtrier de marcory 

Entre octobre 2020 et janvier 2021, un véritable tueur en série sévissait dans la zone sud d'Abidjan.

Le présumé meurtrier en série a assassiné froidement une dizaine de personnes en les fracassant la tête. 

L'homme, comme dans un film hollywoodien, digne d'un storytelling, s'attaquait aux sans-abris de la zone sud d'Abidjan sans raison apparente. 


2- Nigeria : L'étrangleur de Port Harcourt 

Gracius David-west a tué neuf femmes et a suscité l'indignation au Nigeria, dans la ville de Port Harcourt.

Les procureurs affirment que Gracious David-West, 40 ans, étranglait ses victimes dans des chambres d'hôtel à travers le Nigeria entre juillet et septembre 2019.

Le meurtrier doublé d'un violeur prenait un malin plaisir à assassiner ses jeunes filles sans aucun remords. 

3 - Burkina Faso : Le tueur à la hâche de Ouagadougou 

En 2010, un dangereux criminel a suscité l'effroi  au Burkina Faso. 

En effet cet homme dont on a pu avoir le nom a tué neuf personnes. 

Ce dernier, dans la deuxième ville du Burkina Faso, surprenait ses victimes dans leur sommeil et leur fracassait la tête à coups de pilon. 

Arrêté après de longs mois d’enquête, le pilonneur de têtes avait désigné un marabout comme son commanditaire.

Il s'attaquait aux personnes vulnérables des adolescents pour la plupart. 


4 - Côte d'Ivoire : Le tueur silencieux d'adzope 

Un tueur nommé Yapo Paul a reconnu avoir tué 07 personnes avec un poison (bile de caïman) dans la ville d'adzope, en côte d'ivoire. 

La huitième victime a eu la vie sauve grâce à sa bague magique qui a fait éclater son verre dans lequel le tueur avait mis le poison. 

Personne ne connait les raisons qui animait cet homme. 


5- Mali : Le faux pourvoyeur de passeport de Bamako

En 2017, pendant treize mois d’activités criminelles sous prétexte de délivrance de visas, ce tueur en série a fait au total cinq victimes qui ont été retrouvées sur ses indications en différents endroits de la périphérie de Bamako. La première victime a été retrouvée dans la forêt classée de la commune du Mandé. 

le prétendu pourvoyeur de visas est passé aux aveux. Ainsi, son mode opératoire était le même pour toutes ses victimes, à savoir leur promettre des visas de l’espace Schengen contre la somme d’un million cinq cent mille francs CFA. Dès le paiement de l’avance de la transaction (en général 1 000 000 f CFA), il invite ses victimes chez lui pour le règlement du reliquat et la délivrance du visa. C’est bien en ce moment qu’il offre à ses victimes, tout heureuses de recevoir leur visa, de la boisson frelatée contenant des produits hallucinogènes. Une fois droguée, l’imposteur transporte son faux client hors de la ville avant de lui briser la tête avec un gros caillou, certainement pour couper court à velléité de remboursement.

6 - Kenya  : Le fou de naïrobi

En 2010, Philippe Onyancha a comparu devant la Haute Cour de Nairobi, au Kenya, pour 19 meurtres. Le tueur en série, qui suçait le sang des femmes et enfants qu’il avait préalablement étranglés, projetait de parvenir à un total de 100 victimes.

Il rêvait de tuer 100 personnes. Philippe Onyancha aura été stoppé dans son funeste dessein après avoir commis au moins 19 meurtres en deux ans. Le tueur en série de 32 ans, à l'époque a laissé entendre à la police qu’il était tombé sous la coupe d’esprits maléfiques. C’est pour les satisfaire qu’il voulait boire le sang de 100 femmes et enfants. Adepte d’un culte animiste dont il n’a pas donné le nom, il a expliqué que : « pour parvenir au niveau supérieur, il fallait que je tue beaucoup de gens et que je rencontre le chef du culte ».

@Honorat Douanet - Rédacteur en chef Afrogenius science