Le manioc parmi les plats les plus dangereux au monde

Malheureusement, une seule bouchée de certains plats peut suffire à provoquer malaises, nausées et diarrhées. D'autres aliments peuvent même être plus dangereux et entraîner une paralysie progressive, voire la mort de l'individu dans les heures suivant le repas. 

Au point d'être responsables de quelques dizaines de décès chaque année. Afin de ne prendre aucun risque, découvrez les plats les plus dangereux en image. 

1- Le manioc 

Le manioc est une plante-racine que l’on retrouve dans les pays tropicaux. Mais attention, le manioc contient des glycosides cyanogéniques (la linamarine) qui peuvent se transformer en acide cyanhydrique et provoquer de graves intoxications, voire la mort. Avant de consommer le manioc (et plus particulièrement le manioc amer), il est impératif de le laisser tremper dans l’eau pendant 5 jours une fois épluché et râpé. Ensuite, il faudra le laver puis le faire cuire longuement.

2- La noix de cajou 


Inoffensives, les noix de cajou ? Oui, mais à condition de ne pas les consommer brutes mais cuites à la vapeur ! A l’état brut, ces dernières contiennent de l’urushiol, un poison qui peut être mortel s’il est ingéré en grande quantité. D’ailleurs, les personnes qui manipulent les noix de cajou pendant leur préparation en retirant leur coque souffrent parfois d’effets secondaires. 

3- Le crapaud buffle africain

En Afrique, et notamment en Namibie, les populations consomment du crapaud buffle. Mais ce dernier peut être redoutable car on y retrouve une toxine extrêmement nocive pour les reins.

4- Le fesikh

Le fesikh est un poisson que les Egyptiens consomment lors de la fête du printemps, Shem el-Nessim. Il est préparé avec du mulet fermenté, puis séché au soleil avant d’être conservé dans le sel. Ce processus doit être scrupuleusement suivi afin d’éliminer la bactérie Clostridium botulinum qui peut contaminer le poisson et entraîner la mort.