Un ingénieur congolais fabrique un Gillet par balle

Premier gilet par balle fabriqué au congo🇨🇩 par un jeune ingénieur congolais dénommé "Eddy "

Ce gilet a été présenté au vice doyen chargé des recherches scientifiques à la faculté de polytechnique de l'université de Lubumbashi.

Le produit a passé les épreuves de tirs balistiques, avec différentes armes à feu et différentes types de munitions.. 

Histoire du Gillet par balle 

Le gilet pare-balles est un équipement principalement destiné à protéger le thorax, l'abdomen et le dos contre le tir d'armes à feu en empêchant la pénétration de la balle et en absorbant son impact. De nos jours, les gilets sont surtout fabriqués avec des fibres tissées serrées, principalement le Kevlar

En 1881, George E. Goodfellow, médecin et naturaliste de Tombstone, dans l'État de l'Arizona, assistait à un duel d'armes à feu entre deux hommes. En examinant l'un des deux adversaires, il découvrit que le mouchoir de soie de l'homme avait ralenti quelque peu la balle qui l'avait touché. Le docteur Goodfellow documenta plusieurs autres cas où des tissus de soie auraient protégé des personnes d'une blessure par balle.

À Chicago, un prêtre polonais du nom de Casimir Zeglen (en) utilisa la découverte de Goodfellow, pour développer l'un des premiers gilets pare-balles, vers la fin du XIXe siècle. Très coûteux, le gilet fait de plis de soie d'une épaisseur totale d'environ 10 à 12 mm pouvait arrêter les balles les plus lentes tirées par des armes de poing à poudre noire